Groupe de travail sur la modernisation de la formation

Message des coprésidents

“Nous devons revoir la manière dont nous formons nos détenteurs de doctorat et nos boursiers postdoctoraux. Nous savons que la plupart des détenteurs de doctorat travaillent maintenant hors des milieux universitaires traditionnels, dans des organisations publiques, privées et sans but lucratif, et que bon nombre d’entre eux ne se sentent pas suffisamment préparés pour avoir un impact au sein de ces organisations. C’est un gaspillage de talents, de ressources et de possibilités. La stratégie pancanadienne de modernisation de la formation viendra régler ce problème en faisant en sorte que les Canadiens détenteurs d’un doctorat en RSPS possèdent la formation rigoureuse et l’expérience pratique nécessaires pour changer en profondeur notre système de santé.”

~ Dr Stephen Bornstein, directeur du Centre de recherche en santé appliquée de Terre-Neuve-et-Labrador et professeur à l’Université Memorial de Terre-Neuve, et Dr Adalsteinn Brown, doyen intérimaire de l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto

Mandat

Moderniser les programmes de formation en recherche sur les services et les politiques de santé (RSPS) afin d’offrir à la prochaine génération de dirigeants les habiletés, les compétences et les expériences nécessaires pour parfaire leur préparation de carrière et optimiser leur potentiel d’impact sur le système de santé.

Modernisation de la formation en recherche sur les services et les politiques de santé

L’Alliance de recherche sur les services et les politiques de santé au Canada (ARSPSC) considère la modernisation de la formation en recherche sur les services et les politiques de santé (RSPS) comme une priorité absolue nécessitant une collaboration pancanadienne. L’ARSPSC est bien consciente de la discordance qui existe entre les cheminements de carrière potentiels des détenteurs de doctorat d’aujourd’hui – qui sont variés et souvent non limités au secteur universitaire – et les programmes existants de formation au doctorat, qui continuent pour la plupart de préparer à des carrières universitaires. Dans le domaine des services et des politiques de santé, des détenteurs de doctorat bien préparés ont le potentiel de contribuer grandement à guider la transformation des politiques et des systèmes de santé. La quantité et la complexité des défis auxquels font face les gouvernements et les organisations du système de santé requièrent une expertise de pointe en recherche et en analyse, des qualités de leader et de l’expérience en gestion du changement pour aider à concevoir, à appliquer et à évaluer des solutions fondées sur des données probantes. Les détenteurs de doctorat peuvent jouer un rôle essentiel. Pour l’ARSPSC, une modernisation réussie de la formation passe par un système d’apprentissage en santé qui exploite pleinement le talent des détenteurs de doctorat en vue d’une amélioration continue du système de santé.

Objectifs

  1. Définir la formation et les cheminements de carrière (au moins une partie) des stagiaires œuvrant dans des domaines liés à la recherche sur les services et les politiques de santé dans des milieux non universitaires, par exemple dans une organisation gouvernementale ou non gouvernementale, un organisme de soins de santé et l’industrie.

  2. Fournir des recommandations sur les éléments qui devraient faire partie des programmes d’études supérieures en recherche (M.Sc. et Ph.D.) aux personnes qui envisagent ces cheminements de carrière novateurs.

  3. Fournir des recommandations sur la façon d’acquérir ces compétences au sein du milieu de la recherche actuel dans le cadre de la formation en recherche ou de la formation de mi-carrière pour jouer ces nouveaux types de rôle.

  4. Présenter les investissements qui devraient être faits pour financer l’avancement du programme de formation.

Une stratégie pancanadienne de modernisation de la formation

Pour réaliser la vision de l’ARSPSC et mieux préparer les stagiaires en RSPS à faire carrière et à avoir un plus grand impact, l’ARSPSC a mis sur pied un groupe de travail sur la modernisation de la formation, coprésidé par le Dr Stephen Bornstein (Université Memorial de Terre-Neuve) et le Dr Adalsteinn Brown (Université de Toronto), dans le but d’élaborer une stratégie pancanadienne de modernisation de la formation en RSPS. Le groupe de travail a entrepris un exercice approfondi d’analyse du contexte et de consultation communautaire puis, en décembre 2015, il a publié sa stratégie de modernisation de la formation. Cette stratégie audacieuse et prometteuse établit sept orientations stratégiques clés pour moderniser la formation universitaire doctorale et postdoctorale en RSPS afin d’améliorer la préparation de carrière des diplômés et optimiser leur impact.

Pour prioriser les orientations stratégiques en vue de leur mise en œuvre initiale et faire participer le milieu de la RSPS, l’Institut des services et des politiques de la santé (ISPS) des IRSC a été l’hôte d’un atelier sur la modernisation de la formation en mars 2016, qui a réuni une centaine de dirigeants de programmes de formation universitaire, d’organisations employeuses des secteurs public et privé et d’organismes de financement de la recherche en santé fédéraux et provinciaux, ainsi que des stagiaires. Les participants à l’atelier ont recommandé d’accorder tout d’abord la priorité à la création d’occasions d’apprentissage pratique novatrices pour les boursiers postdoctoraux. Les avantages de l’apprentissage pratique sont reconnus tant au Canada qu’ailleurs dans le monde. Des entités comme Mitacs, la Michael Smith Foundation for Health Research (en anglais seulement), Alberta Innovates (en anglais seulement), la Nova Scotia Health Research Foundation (en anglais seulement), AcademyHealth (en anglais seulement), et l’Union européenne ont été parmi les premières à innover en élaborant des possibilités de financement pour l’apprentissage pratique. Les participants à l’atelier ont recommandé à l’ISPS des IRSC et à l’ARSPSC de diriger les efforts pour aligner la formation postdoctorale en RSPS au Canada sur les tendances mondiales favorisant l’apprentissage pratique.

L’initiative de financement pour la modernisation de la formation

Afin de favoriser l’apprentissage pratique comme élément de base de la formation en RSPS, l’ISPS des IRSC et l’ARSPSC ont lancé une initiative de financement comportant de multiples volets :

  1. Des subventions de démarrage favoriseront les conditions et les partenariats nécessaires à la modernisation de la formation à l’échelle du pays, tout en contribuant à faire reconnaître la valeur des détenteurs de doctorat et à stimuler la demande auprès des organisations du système de santé et des organisations connexes (lancées en août 2016).

  2. Des bourses d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé permettront de soutenir des occasions d’apprentissage pratique pluriannuelles, le développement professionnel, et la participation à une cohorte nationale formée de candidats hautement qualifiés détenteurs d’un doctorat en RSPS (lancées en janvier 2017).

  3. Des bourses d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé destinées aux stagiaires doctoraux et aux boursiers postdoctoraux. Ce deuxième lancement du Programme de BAISS comportait un volet réservé aux stagiaires doctoraux et un autre réservé aux boursiers postdoctoraux (lancé en décembre 2017).

  4. Des bourses d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé destinées aux stagiaires doctoraux et aux boursiers postdoctoraux; il s’agit du troisième lancement du Programme de BAISS (lancé en décembre 2018) : 

2017

Autres possibilités d’apprentissage pratique au Canada et à l’étranger

visitez les sites ci-dessus pour en savoir plus

 

Ressources

Contact Us|Contactez-Nous

Follow Us |Suivez-Nous

©2017 BY CANADIAN HEALTH RESEARCH AND POLICY RESEARCH ALLIANCE.

Copyright Canadian Health Services & Policy Research Alliance (CHSPRA) 2018.